Travaux pratiques - physisque physiques 2 , Exercices de Analyse circuit électriques
Eleonore_sa
Eleonore_sa30 April 2014

Travaux pratiques - physisque physiques 2 , Exercices de Analyse circuit électriques

PDF (182.9 KB)
3 pages
74Numéro de visites
Description
Travaux pratiques de physisque physiques sur le principe d’une minuterie. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: l'étude théorique d'un dipôle rc soumis à un échelon de tension, l'application.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Exercice 2 Principe d'une minuterie 5,5 pts

2006 Afrique EXERCICE II : PRINCIPE D’UNE MINUTERIE (5,5 points)

1. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Le montage du circuit électrique schématisé ci-dessous (figure 1) comporte :

- un générateur idéal de tension de force électromotrice E = 12,0 V ;

- un conducteur ohmique de résistance R inconnue ;

- un condensateur de capacité C = 120 µF ;

- un interrupteur K.

Le condensateur est initialement déchargé.

À la date t = 0, on ferme l'interrupteur K.

Sur le schéma du circuit donné en ANNEXE (figure 1 à rendre avec la copie), une flèche représente le

sens de circulation du courant d'intensité i dans le circuit. Ce sens sera considéré comme le sens positif. Par

ailleurs, on note q la charge de l'armature du condensateur qui se chargera positivement.

1.1. En utilisant la convention récepteur, représenter par des flèches sur la figure 1 de l'ANNEXE les tensions uC aux bornes du condensateur et uR aux bornes du conducteur ohmique.

1.2. Donner l'expression de uR en fonction de i.

1.3. Donner l'expression de i en fonction de la charge q du condensateur.

1.4. Donner la relation liant q et uC.

1.5. En déduire l'expression de i en fonction de la capacité C et de la tension uC.

1.6. En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, uR et uC.

1.7. Établir l'équation différentielle notée (1) à laquelle obéit uC.

1.8. uC = E (1 –

t

e   ), avec  = RC, est solution de l'équation différentielle (1).

1.8.1. Vérifier que uC = E ( 1–

t

e   ) est solution de l'équation différentielle (1).

1.8.2. De même, vérifier que uC = E ( 1–

t

e   ) respecte la condition initiale.

1.9. On s'intéresse à la constante de temps du dipôle RC :  = RC.

1.9.1. Par une analyse dimensionnelle, vérifier que le produit  = RC est bien homogène à une durée. 1.9.2. A l'aide de la courbe uC = f(t) donnée en ANNEXE (figure 2 à rendre avec la copie),

déterminer graphiquement la valeur de  par la méthode de votre choix. La construction qui

permet la détermination de  doit figurer sur la courbe uc = f(t).

1.9.3. En déduire la valeur de la résistance R. Cette valeur sera donnée avec deux chiffres significatifs. 2. APPLICATION.

E

K R

C

Figure 1

+

Au dipôle RC précédemment étudié, on associe un montage électronique qui commande l'allumage d'une

lampe :

- la lampe s'allume lorsque la tension uC aux bornes du condensateur est inférieure à une valeur limite

ual = 6,0 V ;

- la lampe s'éteint dès que la tension uC aux bornes du condensateur est supérieure à cette valeur limite

ual = 6,0 V.

Le circuit obtenu (figure 3) est le suivant :

Fonctionnement du bouton poussoir :

Lorsqu'on appuie sur le bouton poussoir, ce dernier entre en contact avec les deux bornes du condensateur

et se comporte comme un fil conducteur de résistance nulle. Il provoque la décharge instantanée du

condensateur.

Lorsqu'on relâche le bouton poussoir, ce dernier se comporte alors comme un interrupteur ouvert.

2.1. Le condensateur est initialement chargé avec une tension égale à 12 V, la lampe est éteinte. On appuie sur le bouton poussoir P.

Que devient la tension aux bornes du condensateur uC pendant cette phase de contact ?

La lampe s'allume-t-elle ? Justifier la réponse.

2.2. On relâche le bouton poussoir.

2.2.1. Comment évolue qualitativement la tension aux bornes du condensateur au cours du temps ?

2.2.2. La constante de temps du dipôle RC utilisé est  = 25 s. Comment évolue l'état de la lampe aussitôt après avoir relâché le bouton poussoir ?

2.2.3. En vous aidant de la solution de l'équation différentielle (donnée à la question 1.8.1.), donner l'expression littérale de la date tal, à laquelle la tension aux bornes du condensateur atteint la

valeur limite ual en fonction de ual, E et .

2.2.4. Calculer la valeur de tal durée d'allumage de la lampe.

2.2.5. Retrouver graphiquement la valeur de tal à l'aide de la courbe uC = f(t) fournie en ANNEXE (figure 2 à rendre avec la copie). Indiquer clairement cette durée sur le graphe.

2.3. La tension aux bornes du générateur E étant constante, on voudrait augmenter la durée d'allumage.

Quels sont les deux paramètres du circuit électrique de la figure 1 sur lesquels on peut agir ?

Préciser pour chacun d'entre eux comment ils doivent varier.

E

K R

C

figure 3

+

– P

montage

électronique L

ANNEXE (à rendre avec la copie)

E

K R

C

Figure 1

+

i

q

Figure 2

Courbe uC = f(t)

uC(V)

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome