Travaux pratiques sur la théorie de calcul 11, Exercices de Théorie de calcul
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Travaux pratiques sur la théorie de calcul 11, Exercices de Théorie de calcul

PDF (39.3 KB)
3 pages
149Numéro de visites
Description
Travaux pratiques sur la théorie de calcul 11. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur R. étudier l’effet d’une similitude sur une configuration géométrique plan...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
ToulouseCseptembre1985.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Toulouse septembre 1985 \

EXERCICE 1 4 points

Soit f la fonction numérique de la variable réelle x telle que :

f (x)=−x si x 6 0 f (x)=−x lnx si 0< x 6 e f (x)= e−2x si x > e.

1. a. Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur R.

b. Étudier les variations de f et tracer sa courbe représentative dans un re- père orthonormé (unité : 2 cm).

2. Soit α un nombre réel de l’intervalle ]0 ; 1].

a. Calculer ∫1

α

f (x)dx. (On pourra faire une intégration par parties.)

b. Endéduire l’aire de l’ensemble des points du plan de coordonnées (x ; y) tels que

{

α 6 x 6 1 0 6 y 6 f (x)

(

On donnera le résultat en cm2. )

c. Cette aire admet-elle une limite lorsque α tend vers 0 ?

ln désigne la fonction logarithme népérien.

EXERCICE 2 4 points

Étant donnés deuxpoints distincts F et F′ duplanP, dans tout cet exercice, on appelle ellipse de foyers F et F′ l’ensemble des points N de P tels que : NF +NF′ = 2a a est un réel strictement positif vérifiant 2a > FF′. Soit B et F deux points donnés distincts du plan.

1. Quel est l’ensemble C des points O tels qu’il existe une ellipse de centre O, vérifiant les deux conditions suivantes :

(i ) ses deux foyers sont distincts et l’un d’eux est F.

(i i ) B est l’un des sommets du petit axe.

2. Quel est, pour ces ellipses, l’ensemble des foyers distincts de F.

3. Pour une ellipse E vérifiant les conditions (i ) et (i i ) la droite BF′ recoupe E en un point M distinct de B. Montrer que les demi-droites F′B et F′M sont opposées. Montrer que M reste situé sur une ellipse fixe quand E varie.

PROBLÈME 12 points

On se propose d’étudier l’effet d’une similitude sur une configuration géométrique plane

Partie A

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

1. a. Résoudre dans C l’équation :

8z3−8(1+ i)z2+6iz + (1− i)= 0,

sachant qu’elle admet une solution réelle.

b. Représenter les images A, B, C des solutions dans le plan complexe de

façon que le repère (

O ; −−→ OA ,

−−→ OC

)

soit de sens direct.

Quelle est la nature du quadrilatère OABC?

2. Soit s la similitude directe de centre O, de rapport p 2, d’angle de mesure

π

4 (unité : le radian).

a. Faire une figure représentant les images du carré OABC par :

s, s2 = s s, s3 = s s2, s4 = s s3.

(Aucune justification n’est demandée.)

b. SoitM le point de coordonnées (x ; y) etM′ celui de coordonnées (

x′ ; y ′ )

; exprimer x′ et y ′ en fonction de x et de y lorsque : M′ = s(M).

c. Déterminer l’image D1 de la droite (BC) par s et en donner une équation cartésienne.

d. Même question pour D′1 image de la droite (BC) par s 2.

3. Soit E l’ensemble des points du plan dont les coordonnées (x ; y) vérifient

06 x 6 1

2 et 06 y 6

1

2

On note u0 l’aire de E, u1 l’aire de s(E). Plus généralement on note un l’aire de sn (E) pour n entier naturel.

Quelle est l’expression de un en fonction de n et quelle est la nature de la suite (un ) ?

Cette suite converge-t-elle ?

Partie B

On étudiera ici une courbe et des problèmes associés.

Soit f la fonction numérique de la variable réelle x telle que

f (x)= x + sinπx.

On appelle C la courbe représentative de f dans P.

1. a. Démontrer qu’il existe au moins une translation t dont on précisera le vecteur et telle que t (C )=C .

b. Démontrer que C admet au moins un centre de symétrie.

2. Soit f1 la restriction de f à [0 ; 1]. Soit Γ1 la courbe représentative de f1 dans P.

Étudier le sens de variation de f1 et tracer la courbe Γ1. Préciser les tangentes

à la courbe Γ1 aux points d’abscisses 0, 1

2 et 1.

3. a. Montrer que pour tout x réel on a la double inégalité

(1) x −16 f (x)6 x +1.

b. Quelle est la limite de f quand x tend vers +∞ (respectivement vers −∞).

4. a. Interpréter géométriquement la double inégalité (1).

Toulouse 2 septembre 1985

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

b. Tracer la courbe C ; préciser en particulier les tangentes aux points d’in- tersections de C avec D1 (D1 a été définie au A, 2., c.)

5. a. Calculer l’aire de la partie du plan définie par :

{

0 6 x 6 1 0 6 y 6 f (x)

b. Soit Sn = n

p=1

1

p

[p

n + sin

p

n π

]

.

Déduire du a. la limite de Sn lorsque n tend vers +∞.

Toulouse 3 septembre 1985

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome