Travaux pratiques sur la théorie de calcul 7, Exercices de Théorie de calcul
Eusebe_S
Eusebe_S10 April 2014

Travaux pratiques sur la théorie de calcul 7, Exercices de Théorie de calcul

PDF (37.4 KB)
2 pages
202Numéro de visites
Description
Travaux pratiques sur la théorie de calcul 7. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: la courbe représentative de f, la convergence de la suite.
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
NlleCaledonieCnov1986.dvi

Durée : 4 heures

[ Baccalauréat C Nouvelle-Calédonie \ novembre 1986

EXERCICE 1 4 points

Dans un plan orienté P rapporté à un repère orthonormé direct (

O, −→ u ,

−→ v

)

, A et B

sont les points d’affixes respectives 1 et 2i. Pour tout nombre complexe z 6= 2i, on pose :

f (z)= z−1 z−2i

.

1. Lorsque M est un point d’affixe z, autre que A et B, exprimer l’argument de

f (z) à l’aide de l’angle orienté de vecteurs (−−→ MA ,

−−→ MB

)

.

Déterminer et tracer l’ensemble C1 des points différents de A et B, et d’affixe z

telle que π

2 soit une mesure en radians de l’argument de f (z).

2. SoitC2 l’ensemble des points différents de B et d’affixe z telle que f (z) ait pour module 2.

Montrer queC2 est un cercle dont on précisera le centre et le rayon. TracerC2.

3. Soit M0 un point différent de B et d’affixe z0. Donner une condition néces- saire et suffisante sur f (z0) pour que M0 soit commun à C1 et C2. En déduire queC1 etC2 ont un unique point commun dont on précisera les coordonnées cartésiennes.

EXERCICE 2 5 points

f est l’application de [0 ; +∞[ dans R définie par

f (x)= √

x2+4− x p 2 − p 2.

1. Montrer qu’il existe deux réels a et b et une fonction E de [0 ; +∞[ dans R qui tend vers 0 lorsque x tend vers +∞, tels que :

x2+4= ax+b+E (x) pour x positif ou nul.

2. On note Γ la courbe représentative de f dans le plan P rapporté au repère

orthonormé (

O, −→ ı ,

−→

)

. Montrer que Γ dmet une droite asymptote d dont on

précisera une équation.

Préciser la position de Γ par rapport à d .

3. Étudier les variations de f et racer Γ en prenant l’unité de longueur égale à 2 cm.

PROBLÈME 11 points

Pour tout entier n, on note fn l’application de [

0 ; π

2

]

dans R définie par :

{

fn (x) = sin[2(n+1)x]

sinx pour x appartenant à

]

0 ; π

2

]

fn (0) = 2n+2.

Le but du problème est d’établir la convergence de la suite u de terme général :

Baccalauréat C A. P. M. E. P.

un = ∫ π

2

0 fn (x)dx

et de calculer sa limite.

Partie A

Préliminaires

1. Montrer que fn est continue dans [

0 ; π

2

]

; en déduire que la suite u est bien

définie dansN.

2. Montrer que : un+1−un = 2 (−1)n+1

2n+3 .

(On rappelle que sinp− sinq = 2sin pq2 cos p+q 2 ).

3. Calculer u0,u1 et u2.

Partie B

Le but de cette partie est d’établir la convergence de u.

1. Montrer que :

un = 2 k=n

k=0

(−1)k

2k+1 .

2. Calculer ∫1

0 dx, et

∫1

0 x2k dx, k étant un entier naturel non nul.

En déduire que : un = 2 ∫1

0

1+ (−1)nx2n+2

1+ x2 dx.

3. Etablir

un −2 ∫1

0

1

1+ x2 dx

6 2

2n+3 .

4. En déduire la convergence de la suite u.

Partie C

Le but de cette partie est de calculer l’intégrale J = ∫1

0

1

1+ x2 dx.

Soit ϕ l’application de R dans R définie par

ϕ(x)= 1

1+ x2 .

Soit F la primitive nulle en zéro deϕ ; soitG l’application de ]

π

2 ; π

2

[

dansR définie

par :G(v)= F (tanv).

1. Montrer queG est dérivable et admet une fonction dérivéeG ′ très simple que l’on précisera.

2. En déduireG.

3. En déduire la valeur de J . Quelle est la limite de la suite u ?

Nouvelle-Calédonie 2 novembre 1986

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Ceci c'est un aperçu avant impression
Chercher dans l'extrait du document
Docsity n'est pas optimisée pour le navigateur que vous utilisez. Passez à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari 9+! Téléchargez Google Chrome