Chimie organique - contrôle 10 - correction, Examens de Chimie Organique
Melissa_s
Melissa_s28 avril 2014

Chimie organique - contrôle 10 - correction, Examens de Chimie Organique

PDF (245 KB)
2 pages
1000+Numéro de visites
Description
Chimie organique - contrôle sur le « bang » d’un avion au claquement d’un coup de fouet - correction. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Étude des ondes sonores, Le claquement d’un coup de fouet, Entretien...
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu2 pages / 2
Télécharger le document
Exercice I: Du "bang" d'un avion au claquement d'un coup de fouet (6,5 points)

Bac S 2012 Métropole Correction EXERCICE I - DU « BANG » D’UN AVION AU CLAQUEMENT D’UN COUP DE FOUET

(6,5 points)

1. Étude des ondes sonores

1.1.1. Les ondes sonores ne peuvent pas se propager dans le vide, leur propagation nécessite un milieu matériel, ce sont donc des ondes mécaniques.

1.1.2. Une onde sonore se propage, c’est donc une onde a) progressive. Elle se propage dans toutes les directions qui lui sont offertes, il s’agit d’une onde b) tridimensionnelle. La direction de la propagation de l’onde sonore est parallèle à la direction de la perturbation, c’est une onde d) longitudinale. Propositions a), b) et d) sont correctes.1.1.3 Le son se propage dans tous les milieux matériels mais ne se propage pas dans le c) vide.

1.2.1 son son θ

v (θ) = v (0°C)× 1 + 273

2

son

-50 v (-50°C) = 3,3×10 1 +

273 

vson(-50°C) = 3,0×102 m.s-1

1.2.2 L’avion vole à une vitesse de v = 800 km.h-1, soit en m.s-1 v = 3800 10

3600

 = 222 m.s-1

La vitesse v est inférieure à celle du son à -50°C, l’avion n’a pas passé le mur du son. 2. Le claquement d’un coup de fouet

2.1 Pour montrer l’homogénéité de cette relation il suffit de montrer que F

μ est homogène à

une vitesse : F = m.a et µ = m

L

[F] = [m].[a] [µ] =    

m

L

[F] = M. 2

L

T [µ] =

M

L

   

FF

μ μ

   

  =

. 2

L M

T M

L

          

= . . 2

L L M

T M

     

= 2

2

L

T

      

= L

T

     

ce qui est homogène à une vitesse.

2.2.1. D’après la figure 4, la perturbation met une durée  = 8.t pour atteindre l’extrémité de la

lanière, soit  = 8×3,5×10–2 s

= 0,28 s

2.2.2. La lanière a une longueur L = 3,0 m

v = L

v = ,

3,0

0 28 = 11 m.s-1

2.2.3. v =F

μ F est constante et la masse linéique µ diminue, donc la vitesse augmente au

fur et à mesure que l’on s’éloigne de la poignée.

2.3. Entre deux images il s’écoule une durée de ’ = 1/4000 s pour une distance d = 11 cm

v' = '

d

v' = ,0 11

1

4000

= ,0 11 4000 = 4,4×102 m.s-1

Cette vitesse est supérieure à 340 m.s-1, le mur du son a été dépassé par la mèche. 3. Entretien du fouet 3.1.1. 3.1.2 Il s’agit d’un chauffage à reflux. Le rôle du réfrigérant à boules est de condenser les vapeurs formées au cours du chauffage afin d’éviter les pertes de matière. 3.1.3.a. Il s’agit d’une réaction de saponification (hydrolyse basique d’un ester).

3.1.3.b. C’est une réaction assez rapide et totale.

3.2.1. nS = S

S

m

M

nS = ,

100

304 0 = 0,329 mol

3.2.2 D’après l’équation, la consommation d’une mole d’huile d’olive conduit à la formation de

3 moles de savon, dans les proportions stœchiométriques : S h n n

= 3 1

, h

0 329 n

3  = 0,110 mol minimale

3.2.3 mh = nh.Mh mh = 0,110×884,0 = 96,9 g d’huile d’olive.

3.2.4. On veut que le Destop® soit en excès, or d’après l’équation de la réaction la consommation de 3 moles de soude conduit à la formation de 3 moles de savon. Il faut donc mettre au minimum autant de soude que l’on souhaite obtenir de savon. nminiD = nS avec nminiD = quantité de matière minimale de soude.

Or c = miniD

D

n

V soit VD = miniD

n

c

VD = ,

0,329

6 15 = 0,0535 L

Il faut verser au minimum VD = 53,5 mL de Destop®.

Réfrigérant à boules

Chauffe-ballon

Support élévateur

Ballon

commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été pas fait

Écrire ton premier commentaire

Télécharger le document