Exercices sur la programmation impérative - langage C - examen, Examens de Application informatique. Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris
Christophe
Christophe

Exercices sur la programmation impérative - langage C - examen, Examens de Application informatique. Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris

1 page
2Numéro de téléchargement
1000+Numéro de visites
Description
Exercices d’informatique sur la programmation impérative - langage C - examen Les principaux thèmes abordés sont les suivants: exercices.
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu1 page / 1
Télécharger le document

ENSEIRB 2009-2010 PG 108 Electronique

Examen de programmation impérative Barème indicatif, durée 2h

Exercice 1 (2 points) Le G est un langage dont on dit parfois qu'il est "bas niveau" (c'est-à- dire proche du matériel). Donnez un ou deux éléments du langage qui vous semblent appuyer cette thèse, et expliquez en quoi ils l'illustrent.

Exercice 2 (8 points) On souhaite dans cet exercice manipuler des vecteurs de double.

1. Ecrivez une fonction qui calcule le produit scalaire de deux vecteurs.

2. Voici le prototype d'une fonction permettant de calculer la somme de deux vecteurs : void somme (double [] , double [] , double [] , int^);

(a) Le premier paramètre est le résultat de la fonction. Expliquez ce que changerait le fait de le rendre comme une valeur de retour.

(b) Donnez une implémentation correspondant au prototype donné.

3. Ecrivez un programme utilisant ces deux fonctions et affichant le résultat de

Exercice 3 (10 points) Un carré magique est une grille carrée remplie de nombres telle que les^sommes des nombres

contenus dans chaque lignejjchaque colonnêlet chacune] des deux diagonales\sont égales. I-A I „ I r- I ~> \ -*

Par exemple, la grille 9 5 1 est un carré magique : toutes les sommes valent 15.

On appellera un carré semi-magique si ses diagonales ne satisfont pas forcément la con- trainte ; avec cette définition, un carré magique est aussi semi-magique. Une grille de taille n x n est "normale" si elle contient tous les entiers de 1 à n2.

Pour cet exercice, on utilisera les définitions suivantes :

ïdefine COTE_MAX 100 bypedef int grille_t[COTE_MAX][COTE_MAX];

1. Implémentez la fonction int carre_est_semi_magique(grille_t g, int n) ; qui re- tourne vrai si la grille g passée en paramètre, de taille nxn, est un carré semi-magique.

2. Implémentez la fonction int carre_est_magique(grille_t g, int n) ; qui retourne vrai si la grille g passée en paramètre, de taille nxn, est un carré magique.

3. Implémentez la fonction int carre_est_magique_normal(grille_t g, int n) ; qui re- tourne vrai si la grille g passée en paramètre, de taille nxn, est un carré magique normal. Vous vous aiderez d'un tableau auxiliaire de taille COTE_MAX2.

Aucun commentaire n'a été pas fait
Télécharger le document