Exercices sur le sel dans les larmes artificielles , Exercices de Chimie
Renee88
Renee8823 avril 2014

Exercices sur le sel dans les larmes artificielles , Exercices de Chimie

PDF (296 KB)
2 pages
1Numéro de téléchargement
1000+Numéro de visites
Description
Exercices de chimie sur le sel dans les larmes artificielles. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Titrage des ions chlorure par réaction avec des ions argent, Dosage par étalonnage du chlorure de sodium dans...
20points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu2 pages / 2
Télécharger le document
Exercice 3 Dosage colorimétrique de l'aluminium Correction

Bac S 2011 Amérique du sud Exercice III : Dosage colorimétrique de l’aluminium (4 points)

1. Préparation de la solution S0

1.1. m

n M  ainsi m = n.M et n = c.V donc m = c.V.M

M = 8,15×10–3 × 1,00 ×241,5 = 1,97 g valeur conforme à celle annoncée. 1.2. Le volume V prélevé est dilué 100 fois afin d’obtenir V0 = 100,0 mL de solution fille S0 alors

V = 0 V

100 .

V = 100,0

100 = 1,00 mL

2. Préparations de la gamme d’étalon 2.1. La longueur d’onde du spectrophotomètre correspond à la longueur d’onde de la lumière la mieux absorbée par les solutions étalons. 2.2. Sans recherche de précision, on prélève le volume de 5 mL à l’aide d’une pipette ou d’une éprouvette graduée de 10 mL. 2.3. La solution S1 constitue le « blanc ». L’absorbance du mélange aluminon + tampon, sans aluminium, est choisie comme référence nulle pour l’absorbance. 2.4. La solution S4 a été préparée par dilution de la solution S0. Solution mère S0 : Solution fille S4 : V0 = 6,0 mL V4 = 50,0 mL (fiole jaugée)

C0 = c

100 =

8,15

100 = 8,15×10–2 mmol.L-1 C4 = ? mmol.L-1

Au cours d’une dilution la quantité de matière de soluté se conserve, soit n0 = n4. C0.V0 = C4.V4

C4 = 0 0

4

C .V

V

C4 = 28,15 10 6,0

50,0

  = 9,78×10–3 mmol.L-1 soit avec deux chiffres significatifs 9,8×10–3 mmol.L-1

On peut aussi écrire 0,98×102 mmol.L-1 et ainsi on remarque la cohérence de ce résultat avec les valeurs du tableau.

3. Dosage de la teneur en aluminium de l’échantillon 3.1. 3.2. Les points expérimentaux sont alignés suivant une droite passant par l’origine. Ce qui montre une relation de proportionnalité entre A et C, se traduisant par A = k.C. 3.3. On détermine le coefficient directeur k de la droite tracée, à l’aide du point M de coordonnées M(CM = 2,8×10–2 mmol.L–1 ; AM = 0,21).

k = M

M

A

C

k = ,

, 2 0 21

2 8 10 = 7,5 L.mmol–1

3.4. C = A

k

C = ,

,

0 12

7 5 = 1,6×10–2 mmol.L–1 = 1,6×10–5 mol.L–1 = 16 µmol.L–1

La valeur obtenue est supérieure au seuil de 7,4 µmol.L.–1, ainsi l’eau n’est pas potable au regard du critère pour l’élément aluminium. 3.5. Si la concentration molaire est 10 fois supérieure à celle de la solution S7 alors l’absorbance mesurée serait elle aussi 10 fois supérieure. L’absorbance atteindrait 2,5, cette valeur élevée n’est en général pas mesurable par un spectrophotomètre. La quantité de lumière parvenant au capteur serait alors trop faible. Il faudrait procéder à une dilution plus forte des échantillons d’eau, on pourrait envisager une dilution d’un facteur 1000.

échelle verticale : 1 cm pour 0,02 valeur d’absorbance échelle horizontale : 1 cm pour 0,2×10–2 mmol.L–1

C en mmol.L–1

A

M (CM = 2,8×10–2 ; AM = 0,21)

0 1,0×10–2 2,0×10–2 3,0×10–2

0,20

0,10

0

Absorbance en fonction de la concentration molaire en élément aluminium

commentaires (0)
Aucun commentaire n'a été pas fait
Écrire ton premier commentaire
Télécharger le document