Notes sur l'analyse financière - 1° partie, Notes de Gestion des affaires. Université Montesquieu (Bordeaux IV)
Renaud
Renaud11 février 2014

Notes sur l'analyse financière - 1° partie, Notes de Gestion des affaires. Université Montesquieu (Bordeaux IV)

PDF (270 KB)
11 pages
459Numéro de visites
Description
Notes de gestion sur l'analyse financière - 1° partie. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Analyse du compte de résultat, les cas pratiques.
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 11

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 11 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 11 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 11 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 11 pages

Télécharger le document

Analyse financière Chapitre 1 I) Analyse du compte de résultat Le compte de résultat est le tableau qui reprend les produits et les charges de l’exercice et dont l’objectif est de déterminer le résultat fiscal. Le problème de cette présentation est qu’elle privilégie l’aspect fonctionnel à l’aspect économique de la société. Elle ne met pas assez en évidence comment ce forme le résultat dans l’entreprise et son évolution avec le temps. C’est pourquoi on va calculer 9 soldes intermédiaires de gestion qui vont permettre d’expliquer le résultat et son évolution. A) les soldes intermédiaires de gestion (SIG) Il y a 9 SIG qui vont correspondre soit à des valeurs qui vont indiquer l’activité, soit la rentabilité. Certains SIG sont indiqués déjà dans le compte de fiscal, d’autres sont à calculer. 1) Analyse de l’activité Le chiffre d’affaire Le CA est le montant des affaires réalisées avec les tiers dans l’exercice de l’activité professionnelle normale et courante de l’entreprise. Le CA mesure le niveau d’activité HT de l’entreprise. Il est composé :

- Des ventes de marchandises (activité commerciale) - De la production vendue de biens (activité industrielle) - De la production vendue de service (prestation de service)

Il figure à la ligne FL du compte de résultat fiscal Le CA reflète les performances commerciales de l’entreprise et représente une référence traditionnelle sur la taille de l’entreprise et l’évolution de son activité. La marge commerciale La marge commerciale est égale à la différence entre le montant des ventes de marchandises et leur coût d’achat.

docsity.com

C’est l’indicateur essentiel de la performance des entreprises commerciales revendant en l’état les marchandises achetées.  Les ventes de marchandises FC = Vente Fr FA + Vente export FB  Le coût d’achat = Achat des marchandises FS + Variation des stocks FT

Marge co = Vente – Achat La marge commerciale n’est pas un pourcentage mais une valeur. La production de l’exercice La production de l’exercice est la valeur des produits et services fabriqués par l’entreprise que ces valeurs soient vendues, stockées ou immobilisées. Il ne concerne que les entreprises industrielles ou de prestation de service. Production de l’exercice = Production vendue (FF+FI) + Production stockée (FM) + Production immobilisée (FN) Attention la production est composée d’éléments non homogène c a d pas évaluer avec la même méthode :

- La production vendue est évaluée au prix de vente. - La production stockée et immobilisée est évaluée au coût de

production. La valeur ajoutée La valeur ajoutée représente l’accroissement de valeur que l’entreprise apporte aux biens et services en provenance des tiers dans l’exercice de ses activités professionnelles courantes. C’est la création de valeur apportée par l’entreprise, la somme des valeurs ajoutées des entreprises sert à calculer le PIB. C’est de la différence entre :

- La production globale de l’exercice c a d la production de l’exercice et la marge commerciale.

- La consommation des biens et services fournis par les tiers pour cette production.

VA = Marge Co + Production de l’exercice _ (Moins)

docsity.com

Achat mat 1ère FU + Variation des stocks FV + Autres achats FW 2) Analyse de la rentabilité L’excédent brut d’exploitation L’EBE est la ressource que l’entreprise tire de son exploitation après avoir rémunérer le facteur travail. Il mesure la performance économique de l’entreprise indépendamment de sa politique financière, fiscal, d’investissement et de distribution. Il représente la capacité de l’activité de l’entreprise à gagner de l’argent. Si l’EBE est négatif, il s’appelle Insuffisance Brut d’Exploitation. EBE = Valeur Ajoutée + Subvention d’exploitation FO _ Impôts, taxes et versements assimilés FX + Charges du personnel FY + FZ Le résultat d’exploitation Il mesure la performance industrielle et commerciale d’une entreprise indépendamment de toute politique financière et de distribution. C’est un résultat économique qui tient compte de la dépréciation des actifs par les amortissements et les provisions. Il est calculé soit à partir de l’EBE, soit dans la case GG du compte de résultat. Résultat d’exploitation = EBE + RAP, transfert de charge FP + Autres produits FQ _

docsity.com

Dotation d’exploitation : GA + GB + GC + GD _ Autre charge GE Le résultat courant avant impôt Le RCAI est le résultat dégagé par l’activité normale (exploitation et financier) de l’entreprise avant impôt et participation des salariés sur ce résultat. Cette activité se traduit par des opérations de gestion courante qui sont bien distinctes des opérations exceptionnelles. Il prend en compte la politique financière de l’entreprise. RCAI GW = Résultat d’exploitation GG + Bénéfice attribué ou perte GH _ Perte supposée ou bénéfice GI + Résultat financier GV Le résultat exceptionnel Le résultat exceptionnel est le résultat d’opérations non liées à l’activité normale et habituelle de l’entreprise. Il intègre des charges et des produits non récurrent et a pour objet de mettre en évidence le poids des événements exceptionnels sur les résultats dégagés. Ce résultat cas HI est calculé indépendamment des soldes précédent, il est égal à la différence entre les charges et les produits exceptionnels. On distingue :

- Les produits et les charges exceptionnels de gestion qui regroupent les opérations de gestion qui ne relève pas d’une exploitation normale, pénalité sur marché, perte ou reprise d’une créance irrécouvrable.

- Les produits et les charges exceptionnelles sur opération en capital. Ils regroupent principalement pour les produits le montant brut de cession

docsity.com

d’un élément d’actif immobilisé, et pour les charges la valeur nette comptable de cet actifs.

- Les reprises et les provisions exceptionnelles, provision pour risques et charges dérogatoires.

docsity.com

Le résultat de l’exercice Le résultat de l’exercice mesure l’augmentation ou la diminution de la richesse des actionnaires et la capacité de l’entreprise à conforter ses fonds propres. Le résultat de l’exercice est le solde qui figure au bilan de l’entreprise au passif lige DI. Il sera ensuite soit distribué aux actionnaires, soit incorporé dans les fonds propres de l’entreprise dans les réserves. Le résultat de l’exercice sert de base au calcul de l’impôt sur les bénéfices après déduction et de la participation des salariés au fruit de l’expansion (obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés) Résultat net = RCAI + Résultat exceptionnel - Participation des salariés - Impôt sur les bénéfices

docsity.com

B) Capacité d’autofinancement

1) Définition et calcul La CAF mesure le montant des ressources, sécrétées au cours de l’exercice, qui resteront à la disposition de l’entreprise. Il y a deux méthodes de calcul :

- en partant du résultat de l’exercice

Résultat de l’exercice HN + DAP exploitation GA, GB, GC, GD DAP financière GQ DAP exceptionnel HG - RAP exploitation FP RAP financière GM RAP exceptionnel HC + Charges exceptionnelles sur opération en capital HF - Produits exceptionnels sur opération en capital HB

- en partant de l’EBE

EBE + Autres produits d’exploitation FQ - Autres charges d’exploitation GE + Résultat financier GV + Produit exceptionnel sur opération de gestion HA - Charges exceptionnelles sur opération de gestion HE - Participation des salariés HJ - Impôt sur le bénéfice HK

docsity.com

2) Analyse et utilité de la CAF La CAF va servir à :

- rembourser les emprunts - autofinancer les investissements - rémunérer les apporteurs de fonds

La CAF est une donnée fondamentale pour la vie et le développement d’une entreprise. Pour toutes les activités industrielles il faut une CAF d’au moins 5 %. C) Méthode d’Analyse

1) Le tableau des SIG On remplie le tableau puis on calcul la CAF.

2) Les principaux ratios Le taux de marque Taux de marque = Marge commerciale X 100 Vente de marchandises Ce ratio permet de connaître pour chaque exercice la variation de la marge commerciale par rapport aux prix d’achat. Il est pertinent pour les entreprises ayant une activité uniquement commerciale. Son évolution tient compte de deux phénomènes :

- évolution des prix de vente de l’entreprise à ses clients - évolution des prix d’achat aux fournisseurs

Valeur ajoutée par salarié Valeur ajouté par salarié = VA / Effectif Ce ratio indique la productivité moyenne par salarié dans l’entreprise. Il est intéressant de connaître son évolution dans le temps.

docsity.com

Le poids des charges financières Le poids des charges financières = Charges financière GR EBE Ce ratio permet de mettre en rapport le poids du coût de l’endettement court et moyen terme avec la performance économique de l’entreprise. !! Si ce ratio dépasse 30 % La capacité d’endettement en années de CAF Capacité = Emprunts LMT (DU – EH) CAF Emprunt LMT = Emprunts et dettes DU - Concours bancaires EH Ce ratio permet de déterminer en combien d’année la capacité d’autofinancement de l’entreprise peut rembourser les prêts.

3) Cas pratique Le cas CAS NARD Activité On constate une forte augmentation du Chiffre d’affaire de 25 %, avec une forte proportion de négoce, à plus de 85 %. L’activité de service à augmenter de 47 %. Le taux de marque diminue car la marge commerciale diminue pour plus vendre. La production de l’exercice augmente de 43,5 %, soit grâce aux salariés soit grâce aux intérimaires. Production spectaculaire d’autant plus que l’effectif est resté stable, pas énormément de charges externes (intérim). Forte augmentation de la productivité de l’entreprise avec la VA / effectif. Rentabilité Forte augmentation de l’EBE due à l’augmentation du Chiffre d’affaire à effectif constant et sans charges externes supplémentaires. Forte hausse de la rentabilité et donc du RCAI. Résultat exceptionnel insignifiant. Le résultat de l’exercice, belle performance pour une activité à dominance commerciale.

docsity.com

Forte augmentation de la CAF, capacité de s’endetter, rembourse les emprunts moyen terme en 6 mois. Si la CAF est négative, la capacité est nulle. Analyse du cas Métallo : Deux points principaux à faire sortir. Augmentation du CA de 15%, forte augmentation. Comment elle a fait ? On regarde l’effectif, il est resté constant. Par contre les charges pour externes pour l’intérim ont été multipliées par 3. Le CA est intégralement des services avec l production de l’exercice. Valeur ajoutée qui baisse de 10%, car augmentation des charges externes, c’est une baisse importante. EBE, -68% baisse de la VA qui entraîne la baisse de l’EBE. Résultat d’exploitation -87%, en baisse tjr à cause de la VA. RCAI négatif, le résultat d’exploitation ne permet pas de payer les charges financières. Résultat exceptionnel, vente d’un actif qui a permis à la sci d’afficher un résultat aux alentours de 0. Le CAF est négatif, l’entreprise n’a pas de capacité d’endettement. La production a diminuée. Le poids des charges sur l’EBE est bcp trop importante, il ne doit pas dépasser les 30%. 2 pts : - augmentation du CA - baisse de la VA, du aux charges d’intérim, cette baisse se retrouve tout le long. Comment l’entreprise a réussi à avoir un résultat d’exercice à 1, c’est grâce à la vente d’un actif. Cqce pas de capacité d’autofinacement.

docsity.com

docsity.com

commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été pas fait

Écrire ton premier commentaire

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 11 pages

Télécharger le document