Notes sur la dynamique et la statique, Notes de Principes fondamentaux de physique. Université des Sciences et Technologies de Lille (Lille I)
Kilian_Te
Kilian_Te

Notes sur la dynamique et la statique, Notes de Principes fondamentaux de physique. Université des Sciences et Technologies de Lille (Lille I)

14 pages
388Numéro de visites
Description
Notes de sciences physiques surNotes sur la dynamique et la statique. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: dynamique, Lois de Newton, Référentiel d’inertie, Forces de contact et Forces à distance, Masse volum...
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 14
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 14 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 14 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 14 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 14 total
Télécharger le document
Microsoft PowerPoint - Chap2 Dynamique-Statique

1

CHAPITRE 2 DYNAMIQUE ET STATIQUE

Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences -Rabat Département de Physique Année Universitaire 05-06

SVI-STU

A- DYNAMIQUE

C’est la partie de la mécanique classique qui s’intéresse à l’étude des forces et de leurs effets sur le mouvement des objets. Elle n’est pas applicable :

- Aux objets de taille microscopiques (< échelle atomique) : c’est le domaine de la mécanique quantique - Aux objets ayant une vitesse proche de celle de la lumière : c’est la relativité d’Einstein.

I- Lois de Newton : Première loi : Si aucune force n’agit sur un objet ou si la somme des forces (résultante des forces) est nulle, alors : a- Un objet au repos reste au repos. b- Un objet en mouvement continue à se mouvoir de manière rectiligne et uniforme (à vitesse constante).

2

Deuxième loi : L’accélération d’un objet en mouvement est proportionnelle à la résultante des forces qui lui sont appliquées et inversement proportionnelle à sa masse. L’objet est accéléré dans la même direction que

a →

= →

mF

F

a 1 a

→ ∝

m

F D’où

F r

Troisième loi : Si un objet 1 exerce une force sur un second objet 2, le second objet exerce, sur le premier, une force égale mais opposée : C’est le principe de l’action et de la réaction.

Les lois de Newton sont valables seulement dans un référentiel dit référentiel d’inertie.

2112 FF rr −=

Force #1

Force #2

Force #1Force #2

Total Force Force totale

Force #1Force #2

3

Référentiel d’inertie

• Un référentiel est un repère, généralement orthonormé, auquel on associe une horloge pour mesurer le temps.

• Un référentiel d’inertie (appelé aussi galiléen) est un référentiel fixe ou en translation rectiligne uniforme par rapport au référentiel de Copernic (origine est le soleil) qui est pris comme étant un référentiel d’inertie de référence.

Forces de contact et Forces à distance :

Forces de contact : - Réaction d’un support - Tension d’un ressort ou d’un fil.

Forces à distance : - L’attraction de la terre c.a.d. le poids. - La force électrostatique de Coulomb - La force magnétique de Laplace. - La force nucléaire forte. - La force nucléaire faible.

Forces de contact et forces à distance

4

II- Masse volumique et densité :

1) Si un corps a une masse m et un volume V, sa masse volumique ρ est définie par:

Exemples : Eau (à 0°C et P = 1 atm) : ρ = 1000 kg m-3

Hg (mercure) : ρ = 13600 kg m-3

Sang (complet) : ρ = 1059.5 kg m-3

3m / kg en V m =ρ

2) La densité représente le rapport entre la masse volumique d’un corps donné et la masse volumique de l’eau à 0°C. La densité est une grandeur sans dimension (c.a.d. sans unité).

Exemples : d (Hg) = 13.6 ; d(Al) = 2.7 ; d(Au) = 19.3

III- Poids et poids effectif

1) Poids Le poids d’un objet représente la force exercée par la terre sur cet objet. C’est ce qu’on appelle la force de gravitation.

5

Force de gravitation Universelle • Force est toujours attractive • Force est proportionelle aux masses • Force est inversement proportionelle au

carré de la distance qui les sépare.

 

  

 ⋅

×=

=

− 2

11

2 12

21

10676 skg

G

r mmGF

3m.

Si m2=MT (la masse de la terre) et m1=m la masse de l’objet, r est la distance qui sépare l’objet du centre de la terre.

r = RT + h RT est le rayon de la terre (RT ≈ 6400 km) et h l’altitude (hauteur par rapport au sol)

2r mM

GF T=

A partir de la 2ème loi de Newton, l’accélération résultant de cette force est généralement notée g et elle est donnée par :

2 T

TT r M G g g m F a m =⇔==

6

On voit que g est indépendante de m. Soit g0 : accélération de la pesanteur

pour r = RT

g3 : accélération de la pesanteur à la hauteur h = 3 km.

1 6403 6400

g g 2

0

1 → 

 =

Remarques :

• La masse est une propriété intrinsèque alors que le poids dépend du lieu

• Sur la lune, l’accélération de la pesanteur gL est de 1.67 ms-2. Par conséquent, le poids sur la lune sera approximativement six fois plus faible que le poids sur la terre. C’est pourquoi certaine molécules comme O2 et N2 arrivent à échapper à l’attraction lunaire.

2)( hR M

Gg L

L L + =

2) Poids effectif Pour bien comprendre cette notion de poids effectif, nous allons l’introduire à l’aide de deux exemples.

7

1)Poids effectif dans un ascenseur

2) Soit un tube contenant un liquide et dans lequel on place une suspension de particules. Le poids apparent (poids effectif) des particules est :

Peff = Poids – Poussée d’Archimède

Peff = mg – V ρ’g= V (ρ ρ’) g

m est la masse d’une particule de volume V. ρ est la masse volumique de la particule et ρ’ la masse volumique du liquide.

Peff est une force verticale descendante si (ρ ρ) est positive Elle peut être suffisante ou non pour la sédimentation.

8

IV- Frottement

Le frottement est une force qui s’oppose au mouvement.

- Direction paralléle à la surface, - Pratiquement indépendente de la

surface de contact, - Le coefficient de fotement µ dépend

de la nature de la surface en contact.

“Forces Normales et Forces de Frottement”

Poids du bloc

Décomposons le Vecteur

Force Normale

Force de frottement

Poids du bloc

Force de Réaction du support

“Normale” c.a.d. perpendiculaire

Force de Fottement = Force Normale × (coefficient de frottement) Ffrottement = µ⋅Fnormale= µ⋅n

9

nf nF

c

s

µ µ =

c

,Si

µc :coefficient de frottement cinétique Frottement s’oppose à F n est la force normale

Frottement cinétique, ƒc

Lubrifiants naturels le liquide synovial s’écoule à travers les cartilages

qui tapissent les articulations.

la salive qui se mélange aux aliments lorsque nous mâchons.

le mucus qui tapisse le cœur, les poumons et les intestins sert à minimiser les frottements associés au fonctionnement de ces organes.

10

B- Statique

• La statique concerne l’étude des forces qui s’exercent sur un objet en équilibre et au repos. C’est une partie très importante de la physique.

• Même en l’absence de mouvement, différents problèmes intéressants peuvent être résolus concernant les forces en présence. Exemples: équilibre d’un pont, forces musculaires (voir TD)

• Notre étude sera brève et axée sur un solide rigide. C’est un objet dont le volume, la forme et les dimensions ne varient pas lorsqu’il est soumis à des forces.

11

Conditions d’équilibre :

Un solide rigide est en équilibre si : 1) la somme des forces qui lui sont appliquées est nulle : c’est l’équilibre de translation.

∑ = 0 Fappl rr

2)Cependant, un solide peut se mettre à tourner si les forces appliquées donnent naissance à un moment résultant non nul. Il faut que le moment résultant des forces appliquées soit nul :

C’est la seconde condition d’équilibre : L’absence de rotation. On rappelle que N est le point d’application de la force F

0 F M appl0 rrr =∑

FON FM O rrr

∧= →

- Calcul des moments nécéssite un point de référence -Ce point peut être choisi librement -Utiliser le même point pour tous les moments - Essayer de choisir ce point pour faciliter le problème

Axe de rotation

12

Cas d’une force non perpendiculaire

Φ est l’angle entre F et r

φsin r F FM O = rr

Moment et équilibre - Somme des forces égale à zéro (pas de mouvement linéaire)

- Somme des moments égale à zéro (pas de mouvement de rotation)

0and0 =Σ=Σ yx FF

=∑ 0 M O r

On donne: W=50 N, L=0.35 m, x=0.03 m Chercher la tension dans le muscle

Réponse: F = 583 N

Autre Exemple

13

Fig 8.12, p.228

Slide 17

On donne: x = 1.5 m, L = 5.0 m, Poids du support beam = 300 N, poids de la personne= 600 N

Chercher: T

Réponse: T = 413 N

Autre Exemple

Pour M(feu rouge) = 25 kg, Chercher les 3 tensions

Réponse : T3 = 245.3 N, T1 = 147.4 N, T2 = 195.7 N

Réponse : a) a = g/6 = 1.635 m/s2 b) T = 57.2 N c) T3=24.5 N d) Fpulley=2T = 114.5 N

Exercice : a) Chercher l’ accélération b) Chercher T, la tension au dessus de la balle de bowling c) Chercher T3, la tension dans la corde entre les sceaux. d) Chercher la force qui doit être exercée sur la poulie.

14

Exercice : Chercher l’accélération et la tension

Réponse : a = 4.43 m/s2, T= 53.7 N

M

Chercher M pour que la boite glisse à vitesse constante

Réponse: M=15.6 kg

Aucun commentaire n'a été pas fait
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 14 total
Télécharger le document