Notes sur la technologie de la formulation et controles - 3° partie, Notes de Biologie cellulaire et moléculaire. Université Vincennes Saint-Denis (Paris VIII)
Francine88
Francine88

Notes sur la technologie de la formulation et controles - 3° partie, Notes de Biologie cellulaire et moléculaire. Université Vincennes Saint-Denis (Paris VIII)

PDF (411 KB)
15 pages
334Numéro de visites
Description
Notes d’informatiques sur la technologie de la formulation et controles - 3° partie. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Désagréments esthétiques et pathologiques, Peau asiatique.
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 15
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 15 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 15 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 15 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 15 total
Télécharger le document
Microsoft PowerPoint - Cours 27 sept 2010.pptx

Caractéristiques  L’épaisseur de l’épiderme est identique à celle de la peau blanche mais la couche cornée présente 20 couches cellulaires au lieu de 16. Elle est donc plus compacte et plus solide, ce qui a pu faire croire à une couche cornée plus épaisse.

 Paradoxalement, la desquamation est 2.5 fois plus importante. Elle se produit sous la forme de petites lamelles micacées, grises. Cette desquamation particulière entraine un aspect terne et poussiéreux de la peau, qui n’est pas compensée par la sudation naturelle abondante dans les climats chauds.

23/01/2014 31Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 L’épiderme du noir serait relativement moins hydraté que celui du blanc.

 Le contenu lipidique intercellulaire est supérieur de 15% à celui de la peau blanche

 Les glandes sébacées ne sont pas plus nombreuses et plus volumineuses que celles des Blancs. Aucune différence significative de production sébacée ne peut être retenue entre Noirs et Blancs.  Les glandes sudoripares ne sont pas nombreuses chez les Noirs que chez les blancs. Si elles secrètent davantage, c’est une adaptation au climat et non un caractère génétique

23/01/2014 32Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Le pH cutané serait un peu plus acide (4,8 à 5,2) que celui de la peau blanche.  La seule différence majeure réside dans la pigmentation. Chaque type de peau a le même nombre de mélanocytes mais les mélanosomes ne sont pas identiques..Chez le blanc, les mélanosomes sont petits (400nm), réunis en groupe à l’intérieur des kératinocytes et sont dégradés dans les couches supérieres de l’épiderme. Chez le noir, les mélanosomes sont deux fois plus gros (800 nm) et sont dispersés dans le cytoplasme des kératinocytes. Ils ne sont pas dégradés et arrivent intacts dans la couche cornée.

23/01/2014 33Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

Désagréments esthétiques et  pathologiques  Les peaux noires ont tendance à l’hyperkératose qui se manifeste par une desquamation blanche fréquemment observée.  Elles sont sujettes à des désordres de la pigmentation qui apparaissent soit sous forme de taches achromiques avec l’age, doit de taches ou de zones hyperpigmentées à la plus petite égratignure sur les membres et sur le visage. La pigmentation naturelle n’est d’ailleurs pas uniforme avec des zones foncées en barre sur le front, en bande sous les pommettes et autour de la bouche. Les zones claires se situent au ras du cuir chevelu, au‐dessus des sourcils.

23/01/2014 34Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 La sudation est majorée lors des changements de température surtout en hiver en Occident.  Le front des adolescentes possède un nombre plus élevé de Propionibacterium acnes qui favorise l’infection des comédons.  La xérose est favorisée par le ralentissement de la desquamation épidermique en climat tempéré, par l’usage d’une eau trop minéralisée, par un mauvais séchage, par l’emploi de laits trop peu gras de peur de « briller ».  La Kératose pilaire est fréquente sur les jambes, les cuisses, le dos et le thorax.

23/01/2014 35Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 L’acné est une conséquence de l’obstruction des pores par les cellules non desquamées dans les pays tempérés alors qu’elle est très rare dans les pays chauds. Elle se développe dès la pré puberté et se maintient pendant tout l’âge adulte.  Les eczémas concernent 30% des individus de race noire sous nos climats, ils sont, eux aussi, une conséquence de la xérose. Ils se différencient en eczémas orthoergiques chez les adultes, en eczémas atopiques chez les enfants.  Les eczémas allergiques de contact chez l’adulte sont grandement diminués par l’éviction des bijoux fantaisie, des parfums et de certains cosmétiques.

23/01/2014 36Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 L’hyper‐réceptivité aux androgènes entraine une augmentation de la sécrétion sébacée et donc de la brillance. De même, la réaction à une xérose prononcée est une hypersécrétion sébacée.

 Les vergetures se développent chez beaucoup de femmes pendant une grossesse mais aussi chez les hommes trop gros ou trop musclés. Elles sont généralement en relief et hypopigmentées.

23/01/2014 37Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Beaucoup de peaux sont délabrées par l’utilisation de dépigmentants, comme l’hydroquinone, ou surtout les corticoïdes, obtenus illégalement, qui conduisent au syndrome de Cushing.

 En résumé, la peau noire naturelle saine ou légèrement pathologique est une peau très fragile.

23/01/2014 38Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

Conseils  La peau noire doit être nettoyé convenablement avec des démaquillants suffisamment émulsionnants, contenant éventuellement un détergent doux de type lipoaminoacide.  Le démaquillage doit être soigneux et complet, suivi d’un rinçage avec une eau déminéralisée et d’un séchage total. Attention aux savons en pains trop irritants et aux savons liquides trop décapants. Utiliser des pains dermatologiques (Ictyane®)

23/01/2014 39Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Conseiller un produit gommant contenant des billes de polyéthylène associées à des alphahydroxyacides, à appliquer tous les soirs ou trois fois par semaine au minimum (gamme Exfoliac®, gamme Hyfac Plus®, Day Peel Lierac®)  Pour diminuer la xérose, les produits hydratants sont de rigueur mais pas n’importe lesquels. Il ne faut pas augmenter la cohésion des cornéocytes ni la brillance de la peau.  Utiliser des crèmes au beurre de Karité ou à l’huile de palme en présence de gélifiants de type gomme xanthane.

23/01/2014 40Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Eviter une trop forte proportion de glycérine en particulier lorsque le produit doit etre utilisé en atmosphère sèche. Les spécialités suivantes conviennent :  Antherpos®ceralip, lèvres et visage contenant 10% de beurre de karité,  ‐Ictyane®lait corporel hydratant (la crème contient 15% de glycérol) ;  ‐Suppléance® à base de beurre de Karité associé à de la glycémie (5%)  ‐Topialyse®SVR contenant un hydratant (acide pyrrolidone carboxylique), de l’énoxolone et du beurre de karité  ‐Xeramance®contenant acides linoleiques et linolénique, cholestérol et céramides, associés au beurre de karité et à la glycérine (5%).

23/01/2014 41Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Les fonds de teint sont appréciés pour dissimuler les irrigularités de la pigmentation. Conseiller des produits si possible mats et non desséchants sous forme de laits fluides ou de crèmes. Certains fonds de teint dont la base est une microémulsion E/H sont particulièrement performants.  *Les produits contre l’acné ne doivent pas être irritants. Préférer les produits au gluconate de zinc contenant des corps gras non comédogènes (Cleanance Avène® séborégulateur et matifiant)

23/01/2014 42Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Les dépigmentants sont très souvent demandés. Les crèmes éclaircissantes doivent être en accord avec la législation et servir à unifier le teint.  *Conseiller des antisolaires contenant obligatoirement une protection Uva mais sans écrans mineraux qui, meme sous forme de poudres ultrafines, laissent un voile blanc sur la peau.  *Pour lutter contre l’hyperkératose et les kératoses pilaires conseiller : REGELIX 28 à base de lactate d’ammonium, d’acide salicylique et de pidolate de zinc.

23/01/2014 43Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

Peau asiatique  Les peaux asiatiques dites « jaunes » se différencient des peaux blanches essentiellement par la pigmentation lorsque celle‐ci est véritablement marquée.  Mais les peaux japonaises en particulier sont très claires, très proches des peaux blanches dont elles ne diffèrent que par des points bien précis. Les préoccupations principales des consommateurs japonais concernant leur peau sont les taches hyperpigmentées, les rides et les boutons d’acné.

23/01/2014 44Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

 Suite du cours Lundi 11 Ocobre 2010.

23/01/2014 45Iness GABSI‐ Société Prosmetic's

Aucun commentaire n'a été pas fait
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 15 total
Télécharger le document