Notes sur les bulles spéculatives - 3° partie, Notes de Théorie Économique. Université Rennes I
Alana0
Alana0

Notes sur les bulles spéculatives - 3° partie, Notes de Théorie Économique. Université Rennes I

17 pages
513Numéro de visites
Description
Notes d’économie sur les bulles spéculatives - 3° partie. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Le Krack de 1987, La bourse japonaise, 1955-90, La bulle des télécommunications.
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 17
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 17 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 17 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 17 total
Télécharger le document
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 17 total
Télécharger le document
189993.Seances9-Bulles [Mode de compatibilité]

Le Krack de 1987

Le Krach de 1987

 La plus grande baisse quotidienne du DJIA.

10/19/87 -22.61%

10/28/29 -12.82%

10/29/29 -11.73%

9/6/29 -9.92%

The Nifty Fifty

 Exemples de baisses dans le ratio PE de 1972 à 1980.

McDonalds 83 to 9

Walt Disney 76 to 11

Sony 92 to 17

Polaroid 90 to 16

Immobiliers japonais, 55-90

 L’immobiliers augmentent par un facteur de 75.

 En 1990 l’immobilier avait une valeur de $20 000 milliards

 20% de la richesse du monde.

 5 fois la valeur de tout l’immobilier aux EU.

La bourse japonaise, 1955-90  Les prix se multiplient par 100.  Les titres japonais représente 45% de la

valeur mondiale de titres.  Les titres japonais avait une valeur de

1.5 fois leur contrepartie américaine.  Le ratio PE était de 60.

La bulle des télécommunications

Trois types de joueurs dans la bulle des télécom.  Les sites internets tel que E-Toy, Amazon, Yahoo,

Vignette  Les compagnies de réseaux : Global Crossing, NTL,

Winstar, Verizon  Les fabricants de fibre optique et d’infrastructure :

Nortel, Lucent, Alcatel, Cisco, Juniper

La bulle des télécommunications

 Engouement très fort pour la nouvelle technologie qui semblait promettre des gains incommensurables

 Comparable à la bulle des chemins de fer au XIXe siècle et à celle des moteurs à explosions au XX e

 A la base réseau universitaire et militaire  Suite au succès de l’IPO de Netscape dont le prix a

doublé dans les deux premiers jours de négociation. Les investisseurs ont vu le potentiel de commerciale d’internet.

La bulle des télécommunications

• Avant les sites ne contenaient que du texte noir sur fond gris. Avec la technologie, les sites contiennent des images, des animations, du sons, etc.

• La vision d’un proche futur où tout les consommateurs utiliseront internet pour s’informer, se divertir et magasiner voit le jour.

• L’internet peut prendre toute les formes : Site pour le fan de soccer, le propriétaire de chien… L’internet c’est l’information.

La bulle des télécommunications

• Les sites de magasinage en ligne sont ceux qui prennent la vedette au début. Avec un avantage comparatif énorme, plus besoin d’ouvrir des succursales à travers le pays pour vendre des produits. Un site suffit pour couvrir le marché mondial. Voir : Amazon

• Le nombre de sites augmentant de façon exponentielle, la deuxième vague de titres vedettes sont les portails internet qui seront les points d’entrée des millions d’internauts. Voir : Yahoo.

La bulle des télécommunications

• Le modèle d’affaire prévoit que l’information sera gratuite et que les revenus proviendront principalement de la publicité.

• Des compagnies d’accès internet gratuit voient le jour en échange de bannière publicitaire permanente. D’autres paient les consommateurs pour naviguer sur le net.

• Les firmes de capital de risque et les banques d’investissement vantent les mérites de la « nouvelle économie » et le marché des IPO ne répond pas à la demande

La bulle des télécommunications

• Dès leurs premiers jours en bourse les titres s’envolent. On voit des titres prendre 65% en une journée. C’est la route vers la fortune.

• Le phénomène est accentué par le « day-trading » à travers l’internet. La bourse devient un casino et tout le monde peut jouer à la maison. On suit les titres qui s’envolent s’en même savoir ce que les compagnies font. On suit la vague c’est tout!

• Les analystes doivent inventer des nouvelles façons de justifier les cours de compagnies qui ne font aucun profit.

La bulle des télécommunications

• Les analystes doivent inventer des nouvelles façons de justifier les cours exorbitants de compagnies qui ne font aucun profit et qui ont des chiffres d’affaires dérisoires. • Number of daily cliks • Number of eyeballs • Burning rate of money • Alliance stratégique

La bulle des télécommunications

• Les compagnies de la vieille économie commencent à s’inquiéter devant la montée de ces nouveaux concurrents. Si une compagnie n’a pas de stratégie internet, elle voit son titre se dévaluer.

• Deux chemins possibles pour la croissance soit par l’interne ou par l’acquisition.

• Les nouvelles compagnies ne sont pas en reste et leurs titres surévalués devient la monnaie d’échange pour commencer une série d’acquisition qui ajoutera à la surenchère.

La bulle des télécommunications

• Le transport de l’information devient le maillon faible de l’internet. La demande de bandes passantes semble infinie. Des entrepreneurs audacieux se chargent de construire un réseau de fibre optique pour répondre à la demande. Le marché boursier leurs font aussitôt la fête. Voir Worldcom, Winstar, Global Crossing, Verizon.

• Les vieilles compagnies de téléphone ou de câble doivent se jeter dans l’action au risque d’être surclassées par ces nouveaux arrivants. Elles se mettent aussi à acheter tous les « start-up » prometteurs.

La bulle des télécommunications

• Les fabricants de fibres optiques ne répondent plus à la demande. Ils se lancent dans des plans d’expansion ambitieux et augmentent leur capacité de production.

• De plus la technologie qui dominera le transport des données n’est pas encore déterminée. Ce qui est certain, c’est que celle qui dominera les autres rendra son propriétaire extrêmement riche.

• Les compagnies achètent toutes les petites compagnies avec une technologie prometteuse à grand coup d’actions surévaluées.

La bulle des télécommunications

• Les compagnies qui ont le programme d’acquisition le plus agressif sont récompensées à la bourse.

• En 1998, l’internet donne les premiers signes que quelque chose ne va pas. La période des fêtes voient un certains nombres de problèmes. • Rupture des stocks • Site qui ne répondent pas à le demande • Pauvre service à la clientèle.

La bulle des télécommunications

• Certaines voix s’élèvent pour questionner l’évaluation de compagnie qui dépensent de l’argent à un rythme affolant sans voir un sous de bénéfices.

• Les investisseurs commencent à resserrer les cordons de la bourse et des compagnies font faillites faute d’argent frais

Aucun commentaire n'a été pas fait
Ceci c'est un aperçu avant impression
3 pages affichées sur 17 total
Télécharger le document