Notes sur les principes fondamentaux d'économie - 2° partie, Notes de Sociologie économique
Alana0
Alana027 janvier 2014

Notes sur les principes fondamentaux d'économie - 2° partie, Notes de Sociologie économique

PDF (84 KB)
24 pages
496Numéro de visites
Description
Notes d’économie sur les principes fondamentaux d'économie - 2° partie - Le modèle de l’agence. Les principaux thèmes abordés sont les suivants: Définition des coûts d’agence, Les hypothèses, La rémunération efficace, La...
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 24

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 24 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 24 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 24 pages

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 24 pages

Télécharger le document
158532 [Mode de compatibilité]

Le modèle de l’agence

Séance 3 Thème 4

Plan du cours

 Pertinence: le graphique de Baye et le choix organisation marché.

 Les coûts d’agence • Définition, hypothèses et illustrations

 La rémunération des dirigeants  Retour sur le choix organisation/marché

Output 0 10

Approche managériale: la production au coût minimal

Source : Managerial Economics (Bayes) – Graphique 6-1 (p. 202)

A

$80

$100 B

CT

Définition des coûts d’agence

 Coûts liés au fait que les ressources ne fourniraient pas leur «meilleur effort».

Les hypothèses

 Information asymétrique  Incertitude et aversion au risque  Opportunisme : intérêt personnel + ruse

+ tricherie  Capital spécifique: non mobile, non

redéployable  Rationalité limitée

Définition et problème

 Le principal demande une activité à un agent • Divergence des intérêts/ asymétrie

d ’information / opportunisme • Sélection adverse et risque moral

Le tandem incitations /contrôles

dans un contexte d’agence/risque

moral

 Le problème: comment rémunérer quand pmp pas observable?

 Les réponses • La rémunération efficace • La rémunération incitative

La rémunération efficace

 w = rémunération de l’emploi actuel  W = rémunération alternative  R = gain à tricher  P = probabilité de se faire prendre  X = nombre de périodes d’emploi

présumées

La rémunératio efficace (suite)

 Perte si mise à pied • X*(w-W)

 Espérance mathématique de perte si mise à pied • p*X*(w-W)

 Incitation à tricher • R > p*X*(w-W)

 Rémunération efficace • we= W + (R/(X*p))

 Implications de gestion: w et p. Risque et coûts.

Rémunération incitative

 Faiblesses de la rémunération efficace  Convergence des intérêts

Illustration

 Soit ABC, une entreprise d'imprimerie spécialisée qui veut augmenter ses revenus en mattant en place un comptoir de vente à son principal entrepôt.. UN préposé est payé un montant forfaitaire additionnel de 5 000 $ par année pour assurer une présence à ce comptoir. Le représentant peut choisir de mettre toutes ses énergies dans cette nouvelle tâche, ou encore prendre le mandat à la lélère. S'il y met toutes ses énergies, il supporte un coût de 4000$,représentant la valeur de l'effort fourni. Par ailleurs, les ventes des produits ABC sont aussi influencées par le contexte, essentiellement défini par la conjoncture et les innovations chez les concurrents. On distingue un contexte favorable et un contexte défavorable, qui, bon an mal an, surviennent chacun avec une probabilité de 50 %.

 Les ventes de l'entreprise ABC sont représentées par la matrice suivante :

Contexte favorable Contexte défavorable

Forte implication du représentant 60 000 $ 30 000 $

Faible implication du représentant 30 000 $ 20 000 $

En plus de la rémunération du vendeur, l'entreprise fait face à des coûts additionnels de production s'élevant à 10 000 $.

Les gestionnaires d’ABC vous affirment que, en situation d’information parfaite, l’espérance de profit de l’entreprise s’élève à 30 000 $, alors que, en situation d’asymétrie d’information, soit la situation décrite ci-dessus, l’espérance de profit chute à 10 000 $. Ils estiment aussi que le véritable détenteur de pouvoir dans la situation actuelle est le représentant, et non l’entreprise ABC.

a) Expliquez cette affirmation des gestionnaires d’ABC. b) Quels conseils donneriez-vous à ABC ? Justifiez.

c) Implication de l’aversion au risque?

La rémunération des dirigeants

 Rappel de Berle et Means  Les enseignements du modèle de

l’agence  Le niveau de rémunération et la vision

«pouvoir/réseau»  Les entreprises d’associés  Le cas Enron

Reprise:

le choix firme / marché

 Les frontières horizontales de la firme (nombre et volume de production des produits finaux) • Économies d’échelle • Économies de portée

 Les frontières verticales de la firme (nombre et volume de production des produits intermédiaires) • Économies d’échelle et de portée • Coûts de transaction • Coûts d’agence

Frontières verticales: quelques

erreurs

 En achetant à l’extérieur, nous éliminons les coûts de production et augmentons les profits.

 Il faut s’intégrer pour s’approprier la marge de profit des fournisseurs.

 Il faut s’intégrer pour éviter les hausses de prix des fournisseurs.

Frontières verticales: les

avantages à utiliser le marché

 Présence d’économies d’échelle non exploitées par la firme

 Avantages de la spécialisation • Coûts inférieurs • Know-How (« Core Business ») • Capacité d’innovation

 Réduction des coûts d’agence (bureaucratisation/politisation)

Frontières verticales: loûts

d’utilisation du marché

 Problèmes de coordination • négociation, rédaction, supervision

 Présence de coûts de transaction • coûts de motivation

• Furetage, contrôle, vérification, litige, perte...  Enjeux stratégiques: perte de contrôle /

information

Frontières verticales: avantages et

inconvénients de faire à l’interne

 Coûts de transaction plus faibles: information et contrôles plus faciles

 Coûts d’agence plus élevés  Coûts de production plus élevés en

raison de la taille

$

k

Tradeoff Between Agency Efficiency and Technical

Efficiency

Source : Economics of Strategy (Besanko)– Figure 5-1 (p. 171)

k*

k**

∆T

∆C ∆A

 En ordonnée: $ = $ firme - $ marché  ∆T = $ prod.int - $ prod.marché.

Dimension technique. Eco d’échelle.  ∆A = $(agence + transact) firme -

$(agence + transact) marché  ∆C = ∆T + ∆A

Le choix

En faisant abstraction des considérations d’ économies d’échelle et de portée

 Le marché domine l’organisation interne quand les coûts de transaction sont inférieurs aux coûts d’agence

 L’entreprise déplace le marché quand les coûts de transaction excèdent les coûts d’agence

Le choix

Entreprise

 Gestion interne  Contrat de travail

 Gérer des employés  Focus: processus

Marché

 Achat/Impartition  Contrat commercial  Gérer une relation

 Focus: résultats

Regard de gestion

Entreprise  Défi: l’adaptation rapide à

un environnement changeant

 Nécessite de gérer les risques organisationnels

 Référence aux coûts d’agence

Marché  Défi: contrôler les

dimensions stratégiques

 Nécessite de gérer les risques contractuels

 Référence aux coûts de transactions

Coordination dans la firme

et dans le marché

• La firme: incitations +directives+mesures disciplinaires

• Le marché: profits + concurrence

commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été pas fait

Écrire ton premier commentaire

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 shown on 24 pages

Télécharger le document