Perspectives sur la traduction, Slides de Langue Française. Università degli Studi di Modena e Reggio Emilia
sara&daniele
sara&daniele10 février 2014

Perspectives sur la traduction, Slides de Langue Française. Università degli Studi di Modena e Reggio Emilia

PDF (201 KB)
18 pages
1000+Numéro de visites
Description
introduzione alla traduzione
20 points
Points de téléchargement necessaire pour télécharger
ce document
Télécharger le document
Aperçu3 pages / 18

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 pages affichées sur 18 total

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 pages affichées sur 18 total

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 pages affichées sur 18 total

Télécharger le document

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 pages affichées sur 18 total

Télécharger le document
Blu scuro

UNIVERSITA’ DEGLI STUDI DI MODENA E REGGIO EMILIA DIPARTIMENTO DI STUDI LINGUISTICI E CULTURALI

Largo S. Eufemia, 19 – 41121 MODENA – centralino 059 205 5811 – fax 059 205 5933

Perspectives sur la traduction (Adriana Orlandi)

[01] Modène, année universitaire 2012-13

Qu'est-ce que la traductologie?

Traductologie = la science (logos) de la traduction (traducto)

La traductologie est la discipline qui étudie à la fois la théorie et la pratique de la traduction sous toutes ses formes (orale ou écrite, générale ou spécialisée) (Guidère, 2010: 12)

Origines de la traductologie: années 1960 institutionnalisation de la traduction comme discipline académique sous l'égide de la linguistique (seul moyen à l'époque pour être accueilli au sein de la communauté académique – Neubert 1998)

Qu'est-ce que la traductologie?

 Translation Studies 1972: James Holmes, “The Name and Nature of

Translation Studies” (article)  Traductologie (néologisme) 1972: Brian Harris (colloque de linguistique)

Qu'est-ce que la traductologie?

Delisle et al. (2002: 142) Traduttologia: Branca delle scienze umane che studia con

approccio sistematico e multidisciplinare aspetti teorici, descrittivi e applicati della traduzione o dell'interpretazione

 approche systématique  caractère multidisciplinaire de la discipline  visées multiples de la traductologie: théorique, descriptive et

appliquée  traduction écrite vs orale

Une approche systématique

 L'activité de traduction suppose une conscience traductologique minimale

“Traduire, c'est déjà faire de la traductologie” (Guidère, 2010: 13)  Pour décrire sa propre activité, le traducteur doit s'appuyer

sur le raisonnement logique et doit suivre une méthode:

- 1. l'observation

- 2. l'hypothèse

- 3. la vérification

Une approche systématique

 L'observation: examen détaillé des faits de traduction - à travers la constitution de corpus parallèles, et de corpus

comparables - en tenant compte du contexte de production d'une

traduction  L'hypothèse: consiste à proposer un principe ou une règle

explicative à partir de la somme d'observations réalisées. Elle procède d'un raisonnement par induction qui va du particulier (l'étude de cas) au général

 La vérification: elle prend la forme de l'exemplification (donner plusieurs exemples du même phénomène). Elle permet de confirmer l'hypothèse

Autonomie et interdisciplinarité

 Réflexion épistémologique et une méthodologie rigoureuse sont le premier fondement pour que la traductologie se constitue en tant que discipline autonome

 Cela ne signifie nullement que la traductologie est amenée à cesser tout rapport avec les autres disciplines. Au contraire,

“L'immagine del testo come struttura complessa inserisce il discorso teorico sulla traduzione in un quadro di interdisciplinarità” (Faini, 2004: 43)

Autonomie et interdisciplinarité

 Texte en tant que structure complexe: influence de la pragmatique (importance de la situation énonciative et du contexte)

 L'activité de traduction et à fortiori les études sur la traduction demandent non seulement des compétences de nature linguistique, mais aussi d'autres compétences qui ont trait à la connaissance du contexte de production d'un texte et de sa traduction (moment historique, destinataires, genre discursif, etc.). D'où l'interdisciplinarité de la traductologie (rapports avec l'histoire, la linguistique, la littérature, les politiques linguistiques, etc.)

Des visées multiples La traductologie doit s'occuper des aspects théoriques,

descriptifs et appliqués liés à la traduction (Delisle et al, 2002)

 ASPECTS THEORIQUES

Les traductologues développent des théories de la traduction

“Les 'théories' de la traduction sont des constructions conceptuelles qui servent à décrire, à expliquer ou à modéliser le texte traduit ou le processus de traduction” (Guidère, 2010: 69). Exemples de théories:

- théorie interprétative (Ecole de Paris, Seleskovitch / Lederer) - théorie du Skopos (Allemagne, Vermeer)

Des visées multiples  ASPECTS DESCRIPTIFS Les traductologues doivent décrire tous les aspects de la traduction: le

produit et le processus

“Le texte traduit est un produit individuel prenant la forme d'un essai de compréhension et de reformulation entre deux langues qu'il est possible de décrire” (Guidère, 2010: 15)

→ études de corpus de textes déjà publiés pour en déceler les principes, pour “mieux identifier et catégoriser les problèmes que rencontrent les traducteurs dans leur démarche d'extraction du sens et de reformulation” (Henry, 2003: 107)

L'étude du processus doit tenir compte de tout ce qui se passe à l'acte même de traduire. “L'enjeu est de mettre en relation l'activité de traduction avec des phénomènes déterminants tels que la perception, la compréhension ou la mémorisation” (Guidère, 2010: 16)

Des visées multiples  ASPECTS APPLIQUÉS 1. Les recherches en traductologie ont des retombées positives sur la

didactique des langues étrangères: la découverte de régularités dans le passage d'une langue à l'autre ne peut que favoriser l'apprentissage d'une langue étrangère.

2. La traductologie a une visée applicative plus directe lorsqu'elle se préoccupe de mettre en place une véritable pédagogie de la traduction visant la formation de traducteurs professionnels → développement de méthodes.

Ex. la “critique” des traductions comme exercice formateur: “Il ne s'agit pas tant de réfléchir sur les langues […], mais d'argumenter des choix et des décisions de traduction à partir de productions personnelles ou bien à partir de textes traduits par des professionnels” (Guidère, 2010: 120). La comparaison entre TD et TA “ne vise pas tant l'évaluation de la qualité de la traduction mais plutôt la mesure de l'adéquation entre la source et la cible” (id.: 118).

Types de traduction

 Traduction vs interprétation  Traduction littéraire vs traduction spécialisée*  Traduction professionnelle vs traduction à des fins

didactiques

*traduction surtout de textes techniques et scientifiques “In qsta sede non viene ritenuta “prototipica” della traduzione

specializzata la sottocategoria Traduzione Giuridica […]. In nessun altro tipo di traduzione specializzata, infatti, le realtà socioculturali sottese al testo di partenza e di arrivo sono altrettanto diverse quanto nei testi giuridici, essendo il diritto la manifestazione culturale per eccellenza di una nazione” (Scarpa, 2008: 83)

Traduction vs Interprétation

TRADUCTION INTERPRETATION textes écrits discours oralisés les traducteurs ont le temps de revoir et corriger leur traduction

les interprètes sont contraints par l'immediateté et l'impossibilité de revenir en arrière

les traducteurs peuvent se documenter pendant la réalisation de la traduction

les interprètes doivent acquérir tout le savoir nécessaire à leur travail avant leur intervention

les traducteurs peuvent analyser et comparer les choix de traduction ou recourir aux outils d'aides à la traduction

les interprètes doivent prendre seuls des décisions instantanées et souvent irrémédiables

compétence rédactionnelle compétence oratoire

Types d'interprétation

1) Interprétation simultanée (dans une cabine) 2) Interprétation consécutive 3) Interprétation chuchotée 4) Interprétation de service public (services

d'immigration, police, hôpitaux, tribunaux...)

Traduction littéraire vs spécialisée (cf. Scarpa 2008; Guidère 2010)

TRADUCTION LITTERAIRE TRADUCTION SPECIALISEE caractère individuel de l'auteur et du traducteur pluralité d'auteurs et de traducteurs

nature créative des textes source et cible (mais: contraintes à la liberté du traducteur)

nature non créative des textes source et cible

le texte est à chaque fois unique dans son genre: pas de “précédents” pour le traducteur

le traducteur dispose de textes parallèles qui lui fournissent des points de repère

travaille sur des textes “ouverts” où plusieurs interprétations sont souvent possibles, et où les pertes d'une langue à l'autre sont inévitables

travaille sur des textes “fermés” où une seule interprétation est possible

les erreurs de traductions sont sans conséquence factuelle

les erreurs de traduction peuvent avoir des conséquences désastreuses

produit un texte qui peut/doit garder des traces du style de l'auteur (respect de la forme, là où possible)

son objectif n'est pas la “fidélité” à la forme texte de départ, mais: 1) la reproduciton des informations de l'original, 2) l'adaptation aux normes et conventions rédactionnelles de la langue/culture d'arrivée

Traduction littéraire vs spécialisée

TRADUCTION LITTERAIRE TRADUCTION SPECIALISEE

approche plus centrée sur la langue/culture de départ (angl. foreignizing, fr. sourcière, it. straniante)

approche plus centrée sur la langue/culture d'arrivée (angl. domesticating, fr. cibliste, it. familiarizzante). Cf. localisation

les choix lexicaux novateurs restent des hapax (=attestations isolées)

les néologismes s'implantent dans le lexique de la langue (cf. iPad, CD-Rom, logiciel...)

nombre excessif de traducteurs par rapport à la demande

demande exorbitante de traductions

commence au XVIème siècle (Renaissance) commence au XVIIIème siècle (traduction de docs scientiphiques et philosophiques dans le but de contribuer au progrès social). ▪ XXème siècle: “l'âge de la grande traduction technique, l'âge des mille traductions spécialisées” (Cary, 1956) ▪ 1969: Jean Maillot, La traduction scientifique et technique (Ier ouvrage traitant spécifiquem des problèmes de la traduction non littér.!!)

Traduction professionnelle vs traduction à des fins didactiques (cf. Podeur 2008)

TRADUCTION A DES FINS DIDACTIQUES

TRADUCTION PROFESSIONNELLE

traduire est le moyen pour apprendre une langue (thème vs version)

traduire est une fin en soi: l'objectif est de transmettre un message

il peut arriver que l'on traduise AVANT de comprendre

on ne peut traduire que si l'on comprend vraiment le texte

on traduit “pour le professeur” on traduit pour un public plus ou moins ciblé (la traduction s'adapte à son destinataire)

Bibliographie

 Cary E. (1956), La traduction dans le monde moderne, Georg.  Delisle J. et al. (2002), Terminologia della traduzione, Hoepli.  Faini P. (2004), Tradurre. Dalla teoria alla pratica, Carocci.  Guidère M. (2010), Introduction à la traductologie, De Boek, 2ème édition.  Henry J. (2002), La traduction des jeux de mots, Presses Sorbonne

Nouvelle.  Neubert A. (1998), “Theory and Practice of Translation Studies Revisited.

25 Years of Translator Training in Europe”, in Beeby A / Ensinger D. / Presas M. (ed), Investigating Translation, Benjamins: 12-26.

 Podeur J. (2008), Jeux de traduction, Liguori.  Scarpa F. (2008), La traduzione specializzata, Hoepli.

commentaires (0)

Aucun commentaire n'a été pas fait

Écrire ton premier commentaire

Ceci c'est un aperçu avant impression

3 pages affichées sur 18 total

Télécharger le document